Les organisateurs ont écarté la possibilité de reporter l’Open d’Australie à cause des Australie, mais assurent prendre toutes les précautions pour protéger les joueurs.

 L’US Open, qui se déroule du 20 janvier au 2 février à Melbourne, ville touchée par les fumées toxiques liées aux incendies, ne devrait donc pas être reporté, même si Novak Djokovic, président du conseil des joueurs de l’ATP avait demandé aux organisateurs d’envisager un report.

Le patron de la Fédération australienne Craig Tiley a déclaré ce mardi : “Au vu des informations dont nous disposons pour le moment – avec les qualifications qui ont lieu la semaine prochaine – les prévisions sont bonnes. Nous ne prévoyons aucun retard et nous avons mis en place des mesures supplémentaires afin de garantir que l’Open d’Australie puisse se dérouler comme prévu“. Selon lui, il n’y aurait aucun danger pour les habitants de Melbourne concernant les incendies. “Les incendies les plus proches sont à plusieurs centaines de kilomètres de la ville (…) Nous avons consacré des moyens supplémentaires considérables pour l’analyse, le suivi et la logistique (…) tout au long du tournoi (…) Sur place, il y aura des experts en météo et en qualité de l’air qui analyseront tous les données disponibles en direct et évalueront en temps réel la qualité de l’air au Melbourne Park“.