Surprise, le Britannique Kris Meeke, courtisé par Toyota, reste fidèle à Citroën. Il signe un nouveau bail de trois saisons qui démarre par le développement de la future WRC de Citroën Racing, qui reviendra à temps plein en Mondial en 2017.

Parmi les options qui s’offraient à moi pour la suite de ma carrière, j’ai choisi de rester avec Citroën Racing pour récolter les fruits du travail effectué depuis plus de deux ans, explique-t-il alors que Citroën a relancé sa carrière en 2013. Tout ce qui nous attend au cours des prochains mois me passionne. J’ai débuté en sport automobile dans un bureau d’études ; même si j’ai hâte de m’installer au volant, je vais suivre assidûment chaque étape de la conception et le montage de la première voiture.

2016 sera une année de transition chez Citroën avant l’arrivée en 2017 de la nouvelle World Rally Car de la marque aux chevrons qui doit permettre au constructeur français de rivaliser avec Volkswagen. Chris Meeke devra donc se contenter de quelques apparitions en 2016 et ne pourra pas jouer le titre mondial. Le programme d’essais constituera la priorité de Kris à partir du mois d’avril, date des premiers roulages de la nouvelle voiture, détaille Yves Matton, le directeur de Citroën Racing. Mais il conservera le contact avec la compétition en participant à plusieurs manches du Championnat du Monde. Les premiers éléments de ce programme privé seront bientôt révélés.

Meeke s’est imposé comme un des seuls pilotes capables de bousculer la hiérarchie établie. Malgré un relatif manque d’expérience – avec seulement 34 rallyes au volant d’une WRC à la fin de cette année – le Britannique a remporté sa première victoire il y a quelques mois en Argentine.