Il ne fallait pas la chatouiller. La Russe Maria Sharapova a répondu vendredi à la Danoise Caroline Wozniacki qui avait regretté que les organisateurs de l’US Open ne favorisent l’ancienne N.1 mondiale en programmant tous ses matches sur le principal stade de Flushing Meadows. Après avoir éliminé l’Américaine Sofia Kenin, 139e au classement WTA, 7-5, 6-2, elle a lâché ses coups…

« En matière de programmation, ce n’est pas moi qui décide », a répondu Sharapova après sa victoire au 3e tour. « Je suis quelqu’un de très compétitif, si on me fait jouer sur un parking dans le quartier du Queens, je serais aussi heureuse de jouer, ce n’est pas cela qui est important à mes yeux », a-t-elle insisté. « Ce qui est important aussi, c’est que je suis en 8e de finale et je ne suis pas sûre où (Wozniacki) est maintenant », a-t-elle asséné. Wozniacki, ancienne N.1 mondiale, n’avait pas digéré d’être programmée sur un court annexe et en fin de soirée mercredi pour son match du 2e tour, perdu face à la Russe Ekaterina Makarova 6-2, 6-7 (5/7), 6-1. « Quand on regarde le programmation du Central, je comprends complétement l’aspect business de la question, mais voir quelqu’un qui revient d’une suspension pour dopage jouer tous ses matches sur ce court, je trouve cela discutable », avait-elle déclaré. « Faire un programme avec la tête de série N.5 sur le court N.5 après 23h00, c’est inacceptable », avait-t-elle ajouté. Reste que la Russe continue son chemin. Elle sera opposée dimanche à la Lettone Anatstasija Sevastova, 17e mondiale.

Dans le tableau masculin, également bousculé par les sorties précoces des favoris, après Alexander Zverev au 2e tour, deux autres prétendants au titre, Marin Cilic et John Isner, ont mordu la poussière vendredi dès le 3e tour de l’US Open. Cilic, vainqueur en 2014, s’est incliné 4-6, 7-5, 7-5, 6-4 face à l’Argentin Diego Schwartzman. Pour son premier 8e de finale dans un tournoi majeur à 25 ans, l’Argentin peut rêver: il sera opposé au Français Lucas Pouille (N.20), quart de finaliste en 2016, et vainqueur du Kazakh Mikhail Kukushkin (N.103) 2-6, 6-3, 6-4, 6-4.

Déjà très ouvert avec le forfait de dernière minute d’Andy Murray, le bas de tableau continue de se dépeupler. Avec Cilic, Isner est également parti, éliminé par l’ainé des Zverev, Mischa, 6-4, 6-3, 7-6 (7/5). Il ne reste plus qu’un joueur, l’Américain Sam Querrey, à avoir déjà disputé une demi-finale en Grand Chelem.