La numéro 1 mondiale Naomi Osaka, qui a été éliminé ce samedi de Roland-Garros au troisième tour a estimé que “perdre était probablement la meilleure chose qui pouvait lui arriver”.

À 21 ans, la victorieuse de l’US Open 2018 et l’Open d’Australie 2019 s’est inclinée ce samedi en deux sets face à la Tchèque Katerina Siniakova 42ème mondiale. “Perdre ici est probablement la meilleure chose qui pouvait m’arriver bizarrement, avoue la jeune Japonaise. J’ai trop pensé au Grand Chelem sur deux saisons. C’est quelque chose que je veux faire depuis toujours, mais je
dois me dire que si c’était si facile, tout le monde le ferait.(…) Il faut juste que je continue à m’entraîner dur et j’espère me remettre de nouveau en position de le faire“, ajoute-t-elle avant de continuer. “J’avais vraiment une sensation très différente des autres Grand Chelem que j’ai joués, d’habitude ça me libère, ça m’amuse, là j’étais tout le temps tendue. Je sentais comme un poids sur moi. Je sais que c’est parce que tout ça est nouveau pour moi. Je n’avais jamais joué Roland-Garros dans cette situation. Ça n’a pas été ma période la plus heureuse parce que j’ai eu tendance à penser que tout le monde regardait le classement et se disait que je devais gagner“. Mais elle ne s’avoue pas vaincue.”Dire que je suis déprimée est très fort, ce n’est pas si extrême, je dirais simplement que je suis très déçue de la manière dont j’ai joué, j’aurais voulu faire mieux mais je ne peux pas revenir en arrière…“, conclut-elle.