Guy Forget, le boss de Roland-Garros, analyse les progressions de Dominic Thiem et Alexander Zverev, lors d’un entretien à l’AFP.

“Lors des 25 dernières années, tous ceux qui ont gagné Roland-Garros ont, en général, très bien joué lors de la pré-saison sur terre battue. Quand Yannick Noah l’a remporté en 1983, il était l’un des meilleurs joueurs sur cette surface avec Ivan Lendl et Mats Wilander. Aujourd’hui, quand on regarde les derniers résultats, on ne peut pas dire que tel ou tel joueur français fait partie des tout meilleurs. Pour la plupart, ils ont un peu dégringolé au classement, que ce soit Gaël (Monfils), Richard (Gasquet) et Gilles (Simon). Seul Lucas Pouille est proche de son meilleur classement. Il peut toujours y avoir une surprise mais aujourd’hui, messieurs et dames confondus, Caroline Garcia a le plus de chances d’aller en finale. Son classement (7e mondiale) le justifie et montre qu’elle a été constante”, a indiqué Guy Forget

Avant de poursuivre : “Une mutation est en train de se produire. On a commencé à en parler l’an dernier mais on n’y a pas assisté. Avec la finale à Madrid entre Alexander Zverev et Dominic Thiem(remportée par Zverev) on commence vraiment à la percevoir. Roger Federer n’est pas là et Andy Murray non plus, Stan Wawrinka met du temps à revenir, Novak Djokovic n’a pas retrouvé son niveau. Donc, à part Rafael Nadal, ce sont eux qui peuvent crever l’écran. Thiem, après avoir pris une leçon à Monte-Carlo contre Nadal (6-0, 6-2), a réussi à le battre à Madrid (7-5, 6-3). En deux sets gagnants, il peut le faire. La question est de savoir s’il en est capable au meilleur des cinq sets. C’est l’inconnue aujourd’hui. Zverev pour l’instant est meilleur en deux sets gagnants aussi.”