Le Président de la Fédération française de Tennis s’est exprimé sur la réforme de la Coupe Davis.

Bernard Giudicelli membre du comité exécutif de la Fédération Internationale et du board de la Coupe Davis a expliqué la réforme de la Coupe Davis dans Le Parisien.

“Le tennis est à la croisée des chemins. Je refuse de réagir de façon passionnelle parce que les joueurs ne jouent pas non plus que par passion. Sinon, on n’aurait pas ces difficultés. On ne veut pas tuer la Coupe Davis, on veut la sauver ! L’événement doit vivre sans perdre son ADN et pour moi l’ADN, ce ne sont pas les matchs à domicile et à l’extérieur. L’ADN, c’est porter les couleurs de son pays. Il faut mélanger modernité et tradition.”