L’Américaine Serena Williams a été victime d’un malaise en plein match, mardi au tournoi de Wuhan (Chine).

Nouveau malaise pour Serena Williams. Alors qu’elle affrontait la Française Alizé Cornet au tournoi de Wuhan et menait 6-5 dans la première manche, l’Américaine s’est tout à coup sentie fébrile. Elle a fait appel au médecin qui lui a ordonné de mettre un terme sur le champ à la rencontre.

C’est déjà la deuxième fois qu’un tel scénario se produit. La N.1 mondiale avait été prise de vertiges lors d’un précédent tournoi. On avait alors imaginé qu’elle était enceinte. Information démentie par la suite. Puis Serena avait remporté l’US Open et rassuré son entourage.

Un problème génétique ?

Sa soeur aînée Venus Williams souffre d’une problème identique, mais clairement identifié comme syndrome de Gougerot-Sjögren. Une maladie qui cause ponctuellement de fortes fatigues. On imagine que Serena souffre d’un souci de même nature.

La Française Alizé Cornet est bien malgré elle qualifiée sans combattre pour les 8e de finale. La 22e mondiale rencontra la Belge Kirsten Flipkens, classée 48e mondiale, qui s’est défaite de l’Australienne Jarmila Gajdosova en trois manches 6-3, 3-6, 6-3.