Ce samedi, le Paris Saint-Germain rencontre Montpellier à 19h00, à Coubertin. S’ils souhaitent s’assurer “virtuellement” d’un sixième titre de champion de France de handball, le PSG doit gagner.

À six journées de la fin du championnat, le PSG a six points d’avance au classement sur le deuxième Montpellier et sur Nantes, ainsi que l’avantage au goal-average particulier. De plus, les Parisiens restent pour le moment invaincus. Ils comptabilisent 19 succès, pour un match nul.

Pour l’arrière Nedim Remili, laisser filer le titre “serait un peu bizarre. On a quand même une belle marge de manoeuvre grâce à la qualité de notre effectif”. Pourtant, il avoue “Montpellier est une des plus grandes équipes de notre sport, donc ça reste un match particulier. Et aussi parce qu’ils nous ont éliminés de la Coupe de France (en quarts de finale), un trophée qui nous était cher et qu’on n’a pas su conserver. C’est une équipe remplie de bons joueurs, qui joue très fort défensivement et qui est très physique. On est toujours bien accueillis là-bas et on a envie de lui rendre la pareille, toujours dans le bon sens du terme parce qu’on se connaît tous!

Double enjeu

L’enjeu pour les Parisiens est également de se mettre dans les meilleures conditions possibles pour aborder leur match face aux Polonais en quarts de finale aller de la Ligue des Champions, dans huit jours. “On a besoin d’engranger le maximum de confiance et d’être le plus précis et serein possible dans notre jeu“, a confié le gaucher parisien.