Rebondissement incroyable à l’Olympique de Marseille. A l’issue de la défaite concédée à domicile face à Caen (0-1), Marcelo Bielsa a présenté sa démission. Plus étonnant encore : sa décision aurait été prise depuis plusieurs jours et serait sans lien avec le résultat du soir !

Un entraîneur qui démissionne au soir de la première journée de Ligue 1, voilà un scénario complètement impensable ! C’est pourtant ce qu’a fait Marcelo Bielsa sans que l’on comprenne bien à cette heure ses motivations. Le technicien aurait préparé son coup depuis plusieurs jours, dans le plus grand secret. La défaite concédée samedi soir face à Caen (0-1), serait sans lien avec sa décision.

Un désaccord sur son contrat

Un différent sur son nouveau contrat, que Bielsa avait révélé n’avoir pas encore signé, est l’explication de ce revirement. Dans la lettre de démission qu’il a remise à Vincent Labrune et qu’il a rendue publique en conférence de presse après la rencontre, Bielsa raconte avoir négocié les termes d’un contrat que, semble-t-il, Margarita Louis-Dreyfus et l’avocat de cette dernière ont tenté de modifier au cours des derniers jours. L’Argentin, qui avait loué le travail de son président lors du mercato au cours des derniers jours, confirme implicitement que ce dernier n’est pas directement responsable de son départ mais ajoute que cette tentative de modification du contrat était de sa responsabilité : j’ignore si vous le saviez, mais ce problème entrait dans le cadre de votre autorité.

Des joueurs étaient venus pour lui

Cette démission-surprise a abasourdi le vestiaire. Plusieurs joueurs avaient rejoint le club pour Bielsa. Quant aux anciens, le capitaine Steve Mandanda en tête, ils étaient unanimes pour louer les qualités du technicien argentin et se féliciter d’évoluer sous ses ordres. Ce départ peut-il en entraîner d’autres, au sein de l’effectif ? On devrait en savoir plus sur ce point au cours des prochains jours. Quant à l’identité du successeur de Bielsa, à l’heure où nous bouclons cet article, elle est naturellement parfaitement inconnue.