Vincent Labrune a fait part de son incompréhension, suite à la démission de Marcelo Bielsa, samedi soir, après la défaite de l’OM contre Caen (0-1).

La démission de Marcelo Bielsa n’a pas surpris que les médias et les supporters de l’Olympique de Marseille. Le président phocéen Vincent Labrune a lui aussi fait part du choc que représentait cette décision pour l’ensemble de l’organigramme marseillais. Je suis, évidemment, comme tous les supporters de l’OM, abasourdi par la décision brutale de Marcelo Bielsa. Nous avions tout deux trouvé depuis plusieurs semaines un accord pour la prolongation de son contrat, a expliqué le dirigeant phocéen, dans un interview donnée au site officiel marseillais.

Vincent Labrune est ensuite revenu sur les raisons de cette démission, qui lui paraissent peu plausibles. J’ai, ce soir, du mal à comprendre comment une simple réunion, mercredi, sur des détails techniques de ce contrat avec l’avocat de l’actionnaire et mon directeur général puisse être à l’origine de ce départ précipité, alors que tous ses souhaits avaient été exaucés, a ajouté Labrune, qui rappelle ensuite que tout dans les propos de l’Argentin laissaient penser qu’il allait poursuivre avec l’OM : L’attitude et les propos positifs de Marcelo Bielsa, jeudi, lors de sa première conférence de presse de la saison (le lendemain de cette entrevue) sont d’ailleurs en total décalage avec l’analyse publique qu’il vient d’en faire.

Après avoir précisé que ce serait Franck Passi qui s’occuperait de manière provisoire de l’équipe première, Vincent Labrune a voulu terminer sur une note positive. Je ne doute pas, et je l’ai dit aux joueurs, que la qualité et la force de caractère de notre effectif nous permettront de réaliser, en dépit du départ de Marcelo Bielsa, la bonne saison que nous avons tous préparée, a déclaré Bielsa.