Contre la Norvège, c’est Mamadou Sakho qui sera la capitaine de l’équipe de France. Un choix pas anodin de la part de Didier Deschamps et qui pourrait laisser penser que le défenseur de Liverpool est parti pour disputer le Mondial en tant que titulaire.

Mardi soir face à la Norvège, Mamadou Sakho arborera la brassard de capitaine de l’équipe de France , en l’absence d’Hugo Lloris sur la pelouse. Alors qu’il avait reçu celui du Paris Saint-Germain a à peine 17 ans, le défenseur de Liverpool démontre tout l’impact qu’il a dans le vestiaire français. Un impact évidemment renforcé par son doublé contre l’Ukraine (3-0), lors du barrages retour des qualifications pour le Mondial au mois d’octobre dernier. Didier Deschamps a de son côté facilement justifié ce choix en conférence de presse : C’est un ensemble de choses par rapport à ce qu’il a fait sur le terrain et à ce qu’il dégage en dehors aussi. C’est quelque chose de naturel chez lui, je ne veux pas le freiner, bien au contraire.

Un brassard qui donne des indications sur la composition de la charnière centrale qui jouera au Brésil. Alors qu’une lutte à trois entre Laurent Koscielny, Raphaël Varane et Mamadou Sakho s’est engagée, l’ancien Parisien semble donc avoir une longueur d’avance. En l’absence de Varane, tout juste vainqueur de la Ligue des champions, c’est aux côtés de Koscielny que Sakho devrait débuter le match contre la Norvège.

De quoi laisser penser que Didier Deschamps pourrait choisir la défense qui était venue à bout des Ukrainiens pour ce Mondial, à savoir le quatuor Debuchy, Varane, Sakho, Évra. Si cela est encore loin d’être une certitude, le onze de départ pour ce match de préparation donnera déjà quelques indices. Et puisque Didier Deschamps a déclaré vouloir donner le maximum d’automatismes aux joueurs amenés à être titulaire, Sakho peut presque d’ores et déjà se frotter les mains.