L’attaquante norvégienne de l’OL, Ada Hegerberg (25 ans), reste très impliqué dans la professionnalisation du football féminin. La joueuse des Gones évoque aussi les améliorations des niveaux dans les autres Championnats européens.

“Je suis toutes ces évolutions et je trouve ça très bien. L’Espagne a annoncé la création d’une ligue professionnelle. J’ai toujours un oeil critique, on va voir avec le temps. C’est déjà un très bon signal. Il faut avoir des Championnats pro. La France doit avoir tout cela aussi et ne pas louper le développement. Il ne faut pas que la France dorme”, a indiqué l’attaquante de l’OL dans L’Equipe.

Avant de poursuivre : “Le foot est ma plus grande passion. J’espère le laisser dans de meilleures conditions que je ne l’ai trouvé. Ce serait dommage de ne pas essayer de faire la différence, même s’il ne faut pas oublier que je suis footballeuse professionnelle, je ne suis pas une politicienne (rires.). Je suis tout le temps très positive quand il s’agit de changement. J’ai grandi avec des parents qui m’ont toujours dit que je pouvais faire tout ce que je voulais dans la vie. Qu’il fallait que je croie en moi, que j’utilise ma voix pour le bien de tout le monde. Aujourd’hui, il faut avoir du courage pour s’exprimer car il y a la pression, les critiques. Je parle toujours d’authenticité car il faut rester soi-même et proche de ses valeurs. C’est un message très important à porter.”