Lors de la victoire de Bordeaux sur la pelouse de Metz (2-1) pour le compte de la 24e journée de Ligue 1, Benoît Costil a été la cible de crachats.

“Je n’aime pas du tout ce genre de situations. J’ai reçu deux ou trois mollards en pleine tête. Et forcément à un mètre des gens, la cible est plus facile à atteindre. Il voulait me mettre une gifle ? Oui, mais il m’a seulement chatouillé les cheveux. On connaît, ça arrive parfois de se faire taquiner. Deux-trois insultes, ça fait partie du truc, c’est de bonne guerre. Maintenant, une dizaine de mollards dans le visage, je ne sais pas… C’est dommage quand même, c’est un match de foot. Même si on supporte son équipe, tout le monde a une attitude à respecter. Mais ce n’est pas bien méchant. On ne va pas en faire toute une histoire”, a indiqué Costil sur beIN Sports.