Auteur d’une belle finale avec les verts hier soir en Coupe de France, Denis Bouanga a crié à l’injustice après le carton rouge reçu par son capitaine, Loïc Perrin.

Au vu des images et du ralenti, il a changé d’avis et trouve que l’expulsion est finalement logique.

“On avait à cœur de bien commencer cette finale avec l’objectif de mettre de l’intensité. C’est ce qu’on a fait. Malheureusement, il y a eu cette injustice. Nous les Verts, on ne comprend pas pourquoi c’est d’un côté et pas de l’autre. Mais c’est comme ça. On essaie de rester dedans et d’imposer notre intensité”, a réagi le Gabonais au micro de France TV dans la foulée du match. A chaud, donc. A tête reposée et après avoir vu les images, l’ancien Nîmois en a pensé tout autrement, comme il l’indique sur son compte Twitter. “Mea culpa, il y avait bien rouge.. Ne jamais parler à chaud. Des regrets mais une grande fierté. Fier de ce groupe”, s’est-il excusé. L’affaire est close, alors que le PSG a remporté sa 13e Coupe de France au passage.