En mai 2019, alors que l’Olympique Lyonnais cherchait le successeur de Bruno Génésio, Arsène Wenger, sans contrat depuis la fin de son aventure avec Arsenal au terme de la saison 2017-2018, a été approché. Mais le Français a refusé… Chose qu’il regrette aujourd’hui.

C’est évidemment ce lien unique avec Arsenal qui a rendu plus difficile le passage d’un club à l’autre.” avoue Arsène Wenger dans une interview accordée à l’Equipe. “Aujourd’hui, je me demande si je n’ai pas eu tort de ne pas prendre Lyon, en mai 2019, quand on me l’a proposé. Je n’étais pas prêt. Cela me semblait trop tôt pour replonger. Je n’avais pas fait le deuil totalement.”

C’est finalement Sylvinho puis Rudi Garcia qui ont pris la tête de l’équipe.