Mardi soir, la Ligue Française de League of Legends (LFL) faisait son grand retour après une première édition haletante. C’est parti pour le récap des deux premières journées avec la démonstration de Vitality et le retour du légendaire Yellowstar.

Après une première année couronnée de succès, la LFL faisait son grand retour cette semaine pour une saison 2 encore plus passionnante. Car après un mercato très mouvementé cet hiver, difficile de prédire qui prendra la succession de l’équipe LDLC, grande gagnante de l’année dernière.

Les premiers matchs avaient lieu ce mardi, avec déjà de très grosses affiches au programme. Pour ouvrir le bal, les MisfitsGG, équipe bis de la formation de LEC (la ligue européenne), se sont débarrassé assez facilement des IziDream, nouveaux arrivants dans la compétition.

Pourtant emmené par le champion de France en titre Djoko dans la jungle, les MCES – dont le directeur sportif est toujours Yannick Agnel – ont concédé leur première défaite de la saison face aux autres petits nouveaux de GameWard. En grande difficulté l’année dernière, la célèbre équipe de Solary a commencé la saison comme elle avait terminé la précédente, par une défaite. Wakz et Tonnerre n’ont rien pu faire contre les Gamers Origin. Enfin, les Vitality.Bee ont confirmé leur statut de favori en renversant une équipe de LDLC OL largement remaniée. Le support Français SteelBack aura réussi à vaincre son ancienne équipe, et surtout le légendaire Yellowstar, quintuple champion d’Europe.

Vitality.Bee taille patron, Solary rame toujours

Après une entrée en matière spectaculaire, les 8 équipes se sont retrouvé le lendemain pour le jour numéro 2 de la compétition. Game Ward est parvenu a confirmer sa bonne forme de la veille en arrachant la victoire à la surprise générale contre les MisfitsGG, grâce à un excellent travail d’équipe. Moins surprenant ensuite, les LDLC OL ont eux décroché leur première victoire contre Solary, malgré une belle performance des streamers Tourangeaux.

Contre son ancienne équipe IziDream, le jeune midlaner Toucouille n’a pas fait dans la dentelle. Les Gamers Origin ont remporté la partie haut la main pour terminer cette première semaine en 2-0. Même bilan pour Vitality.Bee qui a pu compter sur un excellent Saken pour se défaire de l’équipe MCES. Le joueur Français de 21 ans se confrontera d’ailleurs ce vendredi au haut du panier, avec l’équipe une de Vitality en LEC.

Résultat des courses, les Vitality.Bee (2-0) mène logiquement les débats après la première semaine de compétition, aux côtés de Gamers Origin et GameWard. Les Solary eux sont bien parti pour revivre un calvaire en 2020, après des débuts en 0-2. Pour la suite de la LFL, il faudra patienter la semaine prochaine, avec au programme un alléchant Gamers Origin – LDLC OL, mercredi à 23 heures.