Eliminé en demi-finale de Conférence 4-1 face aux Rockets de Houston, le Jazz d’Utah a réalisé une très belle saison, notamment grâce à l’éclosion du rookie, Donovan Mitchell et la bonne forme de Ricky Rubio. Tout juste en vacance, le pivot Français, Rudy Gobert a donné son point de vue concernant l’avenir et le futur de la franchise.

 

Membre de l’Equipe de France depuis quelques années, Gobert est très optimiste pour la suite avec le Jazz : “c’est excitant de faire partie de ce groupe spécial. On a encore une grosse marge de progression, individuellement comme collectivement, mais on a bien bossé cette saison et on va dans la bonne direction. Houston, c’est une équipe vraiment à part avec des joueurs à part, ils créent des problèmes à tout le monde, ils ont marqué contre nous moins de points que contre n’importe qui cette saison, cela montre qu’on a fait quelque chose de bien. On n’est pas encore là où on voudrait être, il faut juste continuer à travailler, à progresser. Chaque année depuis que je suis en NBA, je progresse, mais il faut que je sois plus fort physiquement pour dominer mes adversaires. Je peux devenir vraiment un atout d’un point de vue offensif, même si mon shoot s’est beaucoup amélioré. Je veux être une plus grande menace quand j’ai le ballon en mains”. A déclaré Gobert lors de la traditionnelle conférence de presse marquant la fin de sa saison en NBA.

Une saison vraiment intéressante

 

La saison des joueurs de Quin Snyder a été plus que positif. Personne n’attendait la franchise de Salt Lake City arriver aussi loin. Avec un bilan de 48 victoires pour 34 défaites, le Jazz a terminé 5e dans une conférence Ouest particulièrement relevée en devançant des équipes comme San Antonio ou encore les Pelicans de New Orleans. L’équipe a aussi permis au rookie, Donovan Mitchell de réaliser une première saison fantastique chez les Grands. Il aura remporté le concours de dunk lors du All Star Game à Los Angeles et a inscrit bon nombre de points en Playoffs. L’Espagnol Ricky Rubio a aussi retrouvé un bon niveau de jeu surtout sur la fin de saison. Avec ces belles promesses, Utah et Gobert peuvent encore croire à faire une saison pleine de surprises en NBA.

G. Zerbone