La toute récente signature de Kahwi Leonard accompagnée de Paul George marque le début d’une nouvelle ère du côté des Los Angeles Clippers. Les Nets, quant à eux, ont été les premiers a frapper fort en incluant Kevin Durant et Kyrie Irving dans leur rotation. C’est une toute autre histoire pour les Raptors et les Lakers coiffés sur le poteau par le MVP des finals 2019.

Les Nets et les Clippers, déjà qualifiés pour les playoffs la saison passée, s’affirment directement comme prétendants au sacre NBA. Certes, Kevin Durant sera absent sur le long terme (blessure au tendon d’Achille), mais sera peut-être de retour au moment clé de la saison en avril. Une grande partie du travail en saison régulière reposera sur les épaules d’Irving, qui doit encore prouver son leadership après un passage du côté des Celtics plus que décevant.

Les Clippers frappent très fort

Les Clippers réalisent probablement le plus gros coup (à court terme) de cette Free Agency. En signant le MVP des finals 2019 et l’un des meilleurs joueurs de la ligue, la franchise de Los Angeles envoie un message clair à la concurrence et notamment au rival des Lakers : l’objectif est de soulever le trophée dès la saison prochaine. Composé d’un effectif jeune et prometteur, Kawhi Leonard et Paul George peuvent s’affirmer comme leader dans un premier temps avant de passer le relais à la nouvelle génération. Une ère Clippers peut totalement s’envisager depuis ce matin.

Les Lakers et les Raptors perdent gros

On imaginait déjà l’immense “big three” du côté des Lakers avec ce trio infernal “LeBron-Davis-Leonard” mais le natif de Riverside en a choisi autrement, au grand dam de la franchise jaune et violette. Pourtant les Lakers avaient tout mis en place pour accueillir l’ancien joueur de Toronto en dégageant une partie du salaire d’Anthony Davis afin d’avoir le Salary Cap nécessaire pour offrir un contrat maximum. Dommage. En guise de consolation, les Lakers ont récupéré Danny Green (ex-Toronto), séduisant sur le papier mais forcément moins clinquant que l’arrivée de Leonard. Attention tout de même à cette équipe qui figure parmi les prétendantes au titre.

Les champions en titre, les Raptors, perdent forcément gros aujourd’hui. Leur meilleur joueur et Danny Green se sont faits la malle. Mais la franchise de Toronto pourra compter sur son ossature (championne NBA tout de même) pour revenir jouer les rôles de trouble-fête la saison prochaine.