Donald Trump a demandé lundi des excuses à Bubba Wallace, le seul pilote noir titulaire en Nascar, qui avait provoqué l’émoi dans le pays quand un noeud coulant avait été découvert dans son garage avant que le FBI conclue qu’il n’avait pas été victime d’un crime raciste.

En juin, alors que les manifestations contre le racisme battaient leur plein aux Etats-Unis, Bubba Wallace avait retrouvé une corde de pendu dans son garage, avant une course de ce championnat automobile américain très populaire dans le Sud et prisé des conservateurs. Les autorités fédérales avaient rapidement ouvert une enquête, la corde de pendu rappelant les lynchages pratiqués aux Etats-Unis pendant les périodes esclavagiste et ségrégationniste.

En plein mouvement “Black Lives Matter”, l’affaire avait eu un écho médiatique très fort. Mais très rapidement l’enquête avait déterminé que la corde, même si elle avait effectivement la forme d’un noeud coulant, avait été installée dans le garage des mois auparavant et que le pilote n’avait donc pas été la cible d’un crime raciste. Cette conclusion avait été largement commentée sur les réseaux sociaux, notamment parmi des groupes de droite et d’extrême droite qui criaient au canular.

“Est-ce que Bubba Wallace s’est excusé auprès de tous ces grands pilotes et responsables de la Nascar qui lui sont venus en aide, l’ont soutenu et étaient prêts à tout sacrifier pour lui, avant de se rendre compte que tout cela n’était qu’un autre canular?”, a tweeté le président Trump lundi matin.