Après avoir vu Sébastien Ogier revenir sur lui en boulet de canon la veille, le Finlandais Jari-Matti Latvala a remporté le Rallye du Portugal devant le Français avec 8 secondes d’avance, après les dernières étapes disputées dimanche. L’écurie Volkswagen s’offre un triplé suite à sa débâcle en Argentine.

Le Norvégien Andreas Mikkelsen, lui aussi en Polo-R, a terminé troisième à l’issue de cette cinquième manche du Championnat du monde de rallye WRC. Comme à Monaco, les pilotes Volkswagen ont occupé toutes les marches du podium portugais, une démonstration de force qui tombe à point nommé après leur échec collectif en Amérique du Sud, provoqué par des problèmes d’injection aux moteurs des Polo-R. C’était alors la première fois que l’écurie de Wolfsbourg ne voyait aucun de ses hommes monter sur le podium depuis son arrivée en WRC en 2013.

Sébastien Ogier, seulement sixième en fin de première journée, cherchait un cinquième succès sur la terre portugaise, mais le Français a tout de même creusé l’écart en tête du classement des pilotes, qu’il dominait dès l’entame de saison avec trois victoires d’affilée. Le double champion du monde compte maintenant 105 points, contre 63 pour Mikkelsen, qui a ravi la deuxième place à son compatriote Mads Ostberg (Citroën DS3), désormais troisième avec 57 points.

Latvala relance sa campagne en Championnat cette saison car il n’a jusqu’ici ponctué qu’au Rallye de Monte-Carlo, où il avait fini deuxième derrière Ogier. Le Finlandais de 30 ans affiche maintenant 46 points et se retrouve cinquième, à une longueur du Britannique Kris Meeke (Citroën DS3), vainqueur en Argentine le mois dernier.

En Championnat des constructeurs, Volkswagen Motorsport (146 pts) a accru son avance sur Citroën Total Abu Dahbi (103 pts).