La Sud-Africaine Caster Semenya a perdu une bataille importante dans son long combat.

La justice suisse a confirmé mardi 8 septembre que l’athlète hyperandrogène devait prendre un traitement hormonal pour concourir sur sa distance fétiche du 800m.

La sportive de 29 ans, dont le bras de fer avec la Fédération internationale d’athlétisme dure depuis plus de dix ans, a aussitôt annoncé qu’elle envisageait “tous les recours internationaux et nationaux”. “Je suis très déçue par cet arrêt, mais je refuse de laisser World Athletics me droguer ou m’empêcher d’être qui je suis”, a réagi l’athlète dans un communiqué, promettant de se battre “pour les droits humains des femmes athlètes, sur la piste et en dehors, jusqu’à ce que nous puissions courir aussi libres que nous sommes nées”.

Découvrez l’histoire de Caster Semenya dans Women Sports Africa