La Polonaise Justyna Kowalczyk, l’une des meilleures fondeuses au monde, a révélé dans un entretien accordé au quotidien Gazeta Wyborcza qu’elle traversait une grave dépression depuis une fausse couche et une déception sentimentale survenues il y a un an.

Personne ne s’était rendu compte de rien. Mais Justyna Kowalczyk a effectué toute la saison sportive dernière, dont les JO 2014 de Socthi, en surmontant de graves problèmes psychologiques. C’est ce qu’elle a révélé au quotidien Gazeta Wyborcza, qui a publié mercredi une longue interview de la fondeuse polonaise. Insomnies, évanouissements, crises d’angoisse… Depuis un peu plus d’an an, la skieuse vit un enfer. Je lutte pour ma survie, clame Justyna Kowalczyk, qui travaille avec un psychothérapeute.

Les problèmes de la jeune femme ont commencé par une fausse couche, suivie d’une déception amoureuse. Elle est alors tombée dans la dépression. Justyna Kowalczyk va désormais tenter de se concentrer sur l’entraînement en vue de la saison prochaine. La seule solution qu’elle ait trouvée à ce jour pour chasser ses idées noires.