Auteur d’un doublé et de deux passes décisives, Karim Benzema s’est montré satisfait de la prestation de l’équipe de France et de son association avec Olivier Giroud lors du large succès contre la Jamaïque (8-0).

Karim, quel bilan faire de ce match ?
C’est une bonne soirée avec un bon match, de beaux buts et une victoire. C’est ce qu’il y a de mieux avant de partir. Il y a de la confiance, c’est dans la continuité de ce qu’on a pu faire.

En plus vous marquez pour votre retour en équipe de France…
Oui, c’est bien. Comme tous les attaquants. C’est aussi le travail des milieux de terrain et des défenseurs. On a montré de belles choses. C’est dans la lignée de nos matches précédents. Il a du jeu, de bonnes prises de risque et beaucoup de réussite.

Vous êtes-vous senti à l’aise dans cette position d’ailier ?
Ça faisait longtemps que je n’avais pas joué à gauche, presque deux ans. Ce n’est pas mon poste de prédilection. Je travaille pour aider l’équipe. J’ai essayé de bouger un peu partout. Je peux jouer aussi à ce poste ou un peu décrocher.

Ce positionnement va-t-il vous demander un temps d’adaptation ?
Je n’ai pas le temps de m’adapter (sourire). Il faut jouer, je dois jouer, que ce soit à gauche, dans l’axe, à droite. Je n’ai plus aucune douleur, je me sens bien, j’ai répété les efforts, c’était important pour moi ce soir.

Votre association avec Giroud a plutôt été séduisante…
On bouge, on essaye de se trouver. Ça ne s’est pas toujours bien passé (leur association, ndlr). Il ne faut pas qu’on pense à jouer que tous les deux, car il y a beaucoup de défenseurs, on est tous les deux dans l’axe et c’est compliqué. On a bien combiné, c’est passé, c’est bien il faut continuer.

Qu’avez-vous pensé de l’appui du public ?
C’était bien. Comme je le dis à chaque fois, il faut faire de bonnes choses sur le terrain. Quand c’est le cas, le public répond présent. Il était avec nous ce soir, c’était une belle fête.

Frédéric Sergeur, à Lille