Le Stade Rennais s’est fait éliminer en 16e de finale de Coupe de France par Bourg-en-Bresse (1-3). Ajaccio n’a fait qu’une bouchée de Guingamp (3-0). Sochaux s’est refait une santé en se qualifiant sur le terrain de Bastia (2-1).

Les 16e de finale de la Coupe de France ont été fatals mardi à cinq clubs de L1 (Angers, Guingamp, Rennes, Bastia, Toulouse), alors que les amateurs de Sarre-Union (CFA) ont réussi l’exploit de sortir Niort (Ligue 2).

Rennes a cédé piteusement à domicile (3-1) contre Bourg-en-Bresse (L2), qui avait déjà fait parler de lui dans cette épreuve sous le nom de Bourg-Péronnas en atteignant les quarts de finale en 1998 et les 8e de finale en 2003 et 2012 sous le statut amateur.

Le promu angevin n’est lui pas trop dans son assiette en ce début d’année et a subi la loi de Bordeaux (2-1), trois jours après avoir été dépossédé de sa 2e place en L1.

Guingamp n’a de son côté pas existé à Ajaccio et a été balayé par le Gazelec sur un triplé de Khalid Boutaïb (3-0). Les Bastiais ont eu moins de réussite contre Sochaux (L2) et ont cédé en fin de rencontre (2-1).

La grosse performance de la journée est à mettre à l’actif de Sarre-Union, équipe de CFA, l’équivalent de la 4e division, qui a fini par vaincre Niort dans les ultimes instants de la partie (1-0).

Enfin, Toulouse a mené 1-0 et y a longtemps cru contre le tenant du titre. Mais la barre était trop haute pour l’avant-dernier de L1, battu finalement 2-1 sur un penalty de Zlatan Ibrahimovic à la 88e minute. Le PSG, intouchable en championnat, reste ainsi en course pour un nouveau Grand Chelem national (Championnat, Coupe de France, Coupe de la Ligue, Trophée des champions) après son quadruplé inédit la saison dernière.