L’équipe de France démarre ses Championnats du monde en Pologne par une victoire face à Porto Rico, dominé 3 sets à 0 (25-23, 25-22, 26-24).

Earvin Ngapeth et ses coéquipiers se sont mis dans de bonnes dispositions avant d’affronter, lors de leur prochain match mardi, l’Italie qui aura à coeur de se ressaisir après son échec face aux Iraniens. Ils devront toutefois élever leur niveau de jeu, alors qu’ils ont manqué de rythme face aux Portoricains.

Les Bleus ont rapidement pris les devants (8-5), avant de se diriger vers le gain de la première manche, après un smash facile de leur pointu d’Antonin Rouzier (20-15). Mais leurs adversaires ne s’avouaient pas vaincus et parvenaient même à sauver deux balles de set, mais Ngapeth allait finir le travail (25-23). Moins consistants dans la deuxième manche, les Bleus allaient subir le rythme des Portoricains pourtant auteurs de nombreuses fautes (27), en particulier au service. Menés, les Français réussissaient à recoller au score sur un ace de Rouzier (20-20) avant d’inverser la tendance. Encore dominés dans la troisième manche, les Français réussissaient à tirer leur épingle du jeu en profitant des erreurs adverses. Les Tricolores finissaient pourtant par avoir le dernier mot sur leur deuxième balle de match et un service puissant de Le Roux.

Les Tricolores se devaient d’éviter un faux-pas contre l’adversaire le moins fort d’une poule D très relevée qui compte aussi l’Italie, vice-championne d’Europe en titre, les États-Unis, lauréats de la dernière Ligue mondiale, l’Iran et la Belgique. Il faut terminer dans les quatre premiers pour accéder à la deuxième phase.
Groupe D

Porto Rico – France 0 – 3 (23-25 22-25 24-26)
Belgique – Etats-Unis 2 – 3 (21-25 25-17 16-25 25-21 11-15)
Italie – Iran 1 – 3 (16-25 25-23 21-25 22-25)