Alors qu’il devait quitter les Bleus en 2020 pour entraîner un club japonais, Laurent Tillie semble tout de même sur la “bonne voie” pour être à la tête de l’équipe de France aux JO de Tokyo, du 23 juillet au 8 août 2021.

J’ai un accord avec les Japonais (pour assumer les deux rôles). Ils discutent avec les patrons de Panasonic (le sponsor, NDLR) et sont très enthousiastes. Le président Eric Tanguy a été très clair et m’a donné l’accord de la fédération (FFVB) pour continuer. Il faut qu’on finalise ça quand même“, a expliqué le sélectionneur ce mercredi. Selon lui, et même s’il va jusqu’au bout de la saison (début mai) avec son nouveau club “je pourrai enchaîner sur la Ligue des nations et les Jeux olympiques”, a-t-il assuré. Laurent Tillie, 56 ans, s’était dit “sonné” à l’annonce du report des JO. “Pour un événement que tu attends depuis quatre ans, quand on sait l’importance des Jeux pour un sportif, l’annonce te coupe un rêve, même si la décision est logique et incontournable. Ce qui m’a fait rebondir, c’est que ce n’était qu’un report d’un an. Ça aurait été impossible avec un décalage de deux ans. Là, c’est une continuité“, avait-il expliqué.