La première édition de la course autour du monde des maxi-trimarans, qui devait s’élancer de Brest en décembre 2019, est reportée suite aux graves avaries rencontrées par les géants des mers lors de Route du Rhum.

La décision n’est pas une surprise. Elle était même attendue après la série d’incidents rencontrés par ces géants des mers lors de la dernière Route du Rhum. Quatre des six Ultim engagés avaient connu des avaries. François Gabart (Macif), malgré la perte d’un foil et d’un safran avait pris la deuxième place de la traversée de l’Atlantique, derrière Francis Joyon (Idec). Thomas Coville (Sodebo) avait dû se détourner vers La Corogne pour réparer le bras avant bâbord de son trimaran. Les dépressions rencontrées par les marins avaient en revanche été fatales à Sébastien Josse (Rothschild) et surtout à Armel Le Cléac’h (Banque Populaire), victime d’un deuxième chavirage en six mois. Le maxi-trimaran Banque Populaire a été ramené en morceaux dans un port espagnol. Il est jugé irréparable.

Il y a quelques jours, Lorient – les Bermudes – Lorient, une course en équipage prévue au printemps sur ces Ultim, avait été reportée. Cette fois, c’est au tour de Brest Océans d’être décalé. Aucune date n’a encore été arrêtée. Pour laisser notamment le temps à Banque Populaire de se pencher sur la suite de son programme. Pour étudier également le calendrier, l’année 2020 étant a priori, réservée au Vendée Globe, une autre course autour du monde, mais en monocoque.