Moins de 40 minutes après avoir franchi la ligne d’arrivée, il a été notifié au skipper britannique qu’il écopait d’une pénalité de 24 heures. Elle s’ajoute à son temps de course qui devient de fait 12 jours, 23 heures, 10 minutes, 58 secondes. Cette décision a été prise à l’unanimité du jury international composé de cinq membres (deux Français, deux Anglais, un Allemand). Elle est sans appel et relance évidemment la course à la victoire finale chez les IMOCA puisque Paul Meilhat et Yann Eliès, actuellement à 140 milles de Pointe-à-Pitre, sont attendus dans une douzaine d’heures. « Je veux rendre hommage à Alex (Thomson) qui a eu une réaction d’une grande sportivité, a expliqué Georges Priol, président du jury. L’aspect sécuritaire n’a été qu’une circonstance atténuante qui a évité la disqualification. Mais la pénalité de 24 heures était le minimum applicable dans le cas du skipper d’Hugo Boss. »

Alex Thomson (Hugo Boss), qui a sévèrement percuté une falaise jeudi soir au nord de la Guadeloupe occasionnant des dégâts majeurs sur son bateau, a passé la ligne d’arrivée de la Route du Rhum vendredi à 8h10 locales (13h10 en métropole) à Pointe-à-Pitre. Le bateau a été fortement endommagé dans la collision, avec notamment un trou dans la coque, une étrave touchée, le foil tribord endommagé ainsi que la quille. Mais ne constatant pas de voie d’eau, le skipper avait choisi de tenter de terminer sa course. Le skipper s’était dégagé de la falaise en mettant son moteur. Cette utilisation est formellement interdite, mais le jury a considéré que la situation représentait une circonstance atténuante et ne lui a ainsi donné que la sanction minimale prévue.