Si le troisième tournoi du Grand Chelem, l’US Open devrait bel et bien avoir lieu cette année, il pourrait exceptionnellement déménager en Californie.

Décidément cette année 2020 nous réserve son lot de surprises. Le célèbre média espagnol “Marca” s’intéresse au tournoi du Grand Chelem américain. Si la compétition est bien maintenue aux dates habituelles du 31 août au 10 septembre, il pourrait se dérouler, non pas à Flushing Meadows, mais à Indian Wells. L’idée serait vraiment dans les tuyaux et ceux pour plusieurs raisons. Ville la plus touchée par l’épidémie de coronavirus, New York est sans conteste le berceau de la pandémie aux Etats-Unis. Depuis plusieurs semaines, le Billie Jean King Tennis Center est devenu un hôpital de campagne pour les personnes souffrant du virus. Mais aussi un centre où de nombreux sans-abri bénéficient de 25 000 repas par jours.

Indian Wells possible lieu pour prendre le relais

Devant l’ampleur de cette catastrophe, l’USTA (la Fédération américaine de tennis) réfléchit à délocaliser l’US Open dans un autre endroit. Et Indian Wells semble remplir toutes les cases pour cela. Située dans le désert californien, la ville compte très peu de cas de Covid-19 et les infrastructures, notamment son Court Central de 16 100 places serait parfait pour accueillir un tel événement. Autre critère important, la chaleur et les bonnes conditions climatiques qui sont omniprésents sur place.

Façonné par le milliardaire américain, Larry Ellison, il est même devenu un tournoi majeur du circuit, car aujourd’hui il accueille un Masters 1000 qui se dispute habituellement en mars. En plus de deux grands stades et de 22 points de restauration, il y a des magasins, des espaces de loisirs et tout ce qui est requis pour accueillir une compétition du plus haut niveau.

Seul hic, l’afflux de spectateurs, arbitres… qui vont débarquer des quatre coins de la planète, alors que l’épidémie de Covid est encore bien loin d’avoir disparu.