Qualifié pour le troisième tour de l’Open d’Australie, Stefanos Tsitsipas le sait : une masse de supporter a fait le déplacement pour l’encourager. Mais avant d’attaquer ce troisième tour, le Grec, numéro 6 mondial, veut remettre les choses à leur place, et calmer ces mêmes fans, faisant allusion à quelques mésaventures.

Avoir des revendications politiques dans les tribunes d’un court du tennis, c’est plutôt une attitude de fans de football, et je pense surtout que cela devrait rester dans le football (…) J’aime vraiment qu’ils viennent me soutenir car cela me donne beaucoup de points positifs dans mon jeu mais je ne sais pas vraiment pourquoi ils veulent aller plus loin parfois.