L’édition 2020 de Roland-Garros, si elle a lieu, aura son toit au dessus du court Philippe-Chatrier.

“Ce n’est pas une couverture de confort, mais de précaution. On n’a pas de problèmes de climatisation, contrairement aux Américains ou aux Australiens pour qui le toit joue aussi un rôle de régulateur quand la température est trop élevée. Le parti pris d’aération et d’ouverture est lié à l’outdoor mais aussi à la nature et la surface du court qui ne permet pas quelque chose d’hermétiquement fermé”, a indiqué Jean-François Vilotte, le directeur général de la FFT, dans L’Equipe.