A Rome, les jours se suivent et se ressemblent. Si Novak Djokovic a abandonné un set à Kei Nishikori, il s’est hissé sans surprise pour les demi-finales. Simona Halep domine pour sa part le tableau féminin.

Le N.1 mondial Novak Djokovic a encore eu besoin de trois sets à Rome, mais s’est qualifié vendredi pour les demi-finales en battant Kei Nishikori 6-3, 3-6, 6-1. Comme face à Nicolas Almagro et Thomaz Bellucci, Nole a laissé un set à son adversaire, pliant quand le Japonais frappait le plus fort, proposant un tennis agressif. Mais force est resté à la loi du shérif du circuit, qui a terrassé l’ambitieux Nishikori dans le troisième set.

Djokovic poursuit son impressionnante série: il a remporté tous les tournois les plus importants auxquels il a participé cette année, le Grand Chelem de Melbourne et les Masters 1000 de Miami, Indian Wells et Monte-Carlo. Il reste le favori pour Roland-Garros avec Rafael Nadal, qui joue ce soir contre Stan Wawrinka son quart de finale.

Ferrer aussi a peiné un peu pour battre le Belge David Goffin, 21e joueur mondial, tombeur de Jo-Wilfried Tsonga au 2e tour, et qui avait bénéficié du forfait d’Andy Murray en 8e de finale. En revanche Roger Federer n’a pas perdu de temps pour se débarrasser de Tomas Berdych, à peine plus d’une heure (1h06).

Dans le tableau féminin la surprise est venue de la Russe Daria Gavrilova, issue des qualifications, et qualifiée pour sa toute première finale d’un tournoi WTA. Elle a dominé l’Américaine Christina McHale 6-2, 6-4 et affrontera Maria Sharapova ou la Bélarusse Victoria Azarenka. L’autre demi-finale opposera Simona Halep à l’Espagnole Carla Suarez-Navarro. La N.2 mondiale a survolé le derby de Roumanie contre Alexandra Dulgheru, 6-0, 6-1. En grande forme, Halep n’a laissé que 7 jeux à ses adversaires depuis le début de la semaine romaine.