Quelques jours après la mort de George Floyd à Minneapolis (États-Unis), le tennisman français Jo-Wilfried Tsonga évoque le racisme dans une vidéo du joueur américain Frances Tiafoe.

“En tant que métis, ce genre de comportement m’est insupportable et j’ai l’impression que ça devrait l’être pour tous. Le monde entier a été frappé par ce fléau, ça divise les peuples. Et être derrière ce pauvre George (Floyd), ce n’est pas juste être derrière la communauté noire américaine, c’est beaucoup plus que ça pour moi”, a indiqué le Français sur France Info.

Avant d’ajouter : “On avait déjà “Yannick Noah, le Franco-Camerounais”, mais bizarrement on n’entendait jamais “Cédric Pioline, le Franco-Roumain.” Pas besoin d’être un génie pour trouver l’erreur (…) J’ai été refusé dans des établissements alors que mes amis, eux, avaient le droit d’entrer, se souvient le 49e mondial. On me disait : “Toi, tu n’entres pas, mais vous, vous pouvez entrer”. J’ai vu mon père qui, parfois, était traité avec mépris ou avec peur. C’était douloureux pour moi.”