Ancien numéro un mondial, Roger Federer regrette que le tournoi de Wimbledon ne se soit pas déroulé. Malgré tout, il encaisse et comprend cette décision, surtout en cette période.

Ce lundi, le Suisse s’est confié, lui qui a mit un terme à sa saison 2020. “Bien sûr que Wimbledon me manque. C’est une année vraiment particulière jusque-là, mon dernier match, c’était en Afrique du Sud avec Rafa pour la
fondation. J’ai joué l’Open d’Australie, et depuis j’ai eu deux opérations,
des béquilles pendant la rééducation, il n’y a pas Wimbledon pas de Jeux olympiques, et il y a eu le coronavirus, le confinement, l’interdiction de voyager, ça fait beaucoup”,
a retracé Roger Federer en visioconférence.

Le Suisse s’exprime par la suite sur son confinement et préfère retenir le positif avant tout. “Personnellement, ça a été très agréable de rester au même endroit pendant une longue période, je n’avais pas connu ça depuis plus de vingt-cinq ans, mais bien sûr que Wimbledon me manque, bien sûr que je voudrais y être en ce moment, en train de jouer sur le Centre Court pour une place en deuxième semaine,” a-t-il déclaré.

Disputer Wim en 2021

Le Bâlois a enchaîné avec ses objectifs pour la suite de sa carrière et un retour en 2021.

“Clairement, un de mes gros objectifs, et c’est pour ça que je fais de la rééducation tous les jours et que je travaille très dur, et que je me prépare à faire un bloc de préparation physique de vingt semaines cette année, c’est, je l’espère, de rejouer à Wimbledon l’année prochaine. Wimbledon m’a tout donné, et c’est aussi le jour pour regarder dix-sept ans en arrière, quand tout y a commencé pour moi”. A rappelé le Suisse vainqueur à huit reprises sur le gazon londonien.