Battu hier après-midi en huitièmes de finale du Masters 1000 de Madrid par Roger Federer, le Français, Gaël Monfils est passé tout près de la qualification, avec notamment deux balles de matchs sauvées par le Parisien.

 

“Même avec un début pas super, j’ai réussi à bien revenir, costaud, et même à avoir des balles de match. J’étais un peu mou, fatigué ce matin (jeudi), je ne sais pas trop pourquoi, peut-être un peu tendu. Ça s’est vu tout de suite, il m’est rentré dedans, je me suis tout de suite un peu crispé, j’ai commencé à faire beaucoup de fautes, lui s’est relâché, il a pris la balle tôt, ça a commencé à aller très vite. Tu es acculé, il faut juste ne pas perdre pied, repartir. J’ai essayé de remettre beaucoup d’énergie, d’adrénaline pour lui montrer que, oh, j’étais là et, moi, reprendre plaisir, et j’ai réussi à le déstabiliser. Il y a pas mal de positif, j’ai bien varié, je suis venu à la volée beaucoup plus que normalement, quand j’arrive à être plus agressif avec mon coup droit, je suis plus compliqué à manoeuvrer… Mais en face, ça reste Roger, un grand joueur, une légende.

Il ne faut pas oublier que ce n’est que mon deuxième tournoi, ça fait deux mois que je n’ai pas joué. Il y a beaucoup d’envie. C’est une étape, j’ai perdu un match, je repars à l’entraînement, mes objectifs, ils sont clairs, j’ai de grandes ambitions.”