Présent pour la toute première fois de sa jeune carrière en demi-finale de l’Open d’Australie, Stefanos Tsitsipas n’a pas existé ce jeudi face à Rafael Nadal. Le joueur Grec de 20 ans fait le bilan de son tournoi et des progrès à faire.

 

“Honnêtement, je ne vois pas ce que je peux tirer de ce match. Ce n’est pas comme si j’avais été proche de quoi que ce soit. Je n’ai gagné que six jeux. C’est un sentiment très, très bizarre : je suis content de mon tournoi et, en même temps, déçu. J’ai la sensation que j’aurais pu faire un peu mieux aujourd’hui (jeudi), ne pas le laisser dominer tout le match. Je ne vois vraiment rien de positif dans ce match. Il m’a surpris. Son service n’est pas le plus puissant du circuit, mais il m’a gêné et je n’ai jamais été proche de le breaker, il est très agressif du fond du court. 

C’était comme dans une autre dimension : il a un style de jeu différent des autres joueurs et il a ce talent, que les autres joueurs n’ont pas, de vous faire mal jouer. Je n’ai jamais vu un joueur qui avait ça. Ce n’est pas du tout la manière dont je voulais quitter ce tournoi. Je voulais au moins me battre, pas juste partir avec six jeux… Mais je n’y arrivais pas aujourd’hui (jeudi). Je me suis senti très lent, j’avais l’impression d’être un type de 2,10 m qui ne sait pas bouger sur le court. Mon cerveau était vide, ce qui ne m’arrive jamais en match. Je voulais vraiment me réveiller, mon temps de réaction était très lent, je n’étais pas alerte comme d’habitude. Je ne sais vraiment pas comment l’expliquer, peut-être par mon match précédent ou toute ma semaine ici…”