L’ex-numéro 1 mondial Andy Murray le sait : il va être très dur voire impossible de revenir au même niveau qu’auparavant. Il a même confié que penser cela serait “un peu naïf” et même “idiot”.

Honnêtement, je ne m’attends pas à revenir à mon meilleur niveau“, a-t-il  
expliqué à l’AFP. À 32 ans, Murray a ajouté : “Je pense qu’il serait probablement un peu naïf et idiot de penser que ce serait le cas“. D’ailleurs, Andy Murray avait envisagé sa retraite après Wimbledon cette année, à cause de ses douleurs à la hanche. Depuis, le Britannique s’est fait poser une prothèse et semble reprendre espoir. “J’ai l’impression qu’au tennis, je peux encore rivaliser au plus haut niveau en termes d’habileté, il s’agit juste de savoir si physiquement je peux atteindre un niveau assez élevé pour être compétitif (…) “J’ai encore beaucoup de chemin à faire à cet égard, je ne sais pas exactement où se trouve le point final“, a-t-il ajouté. “Sans doute que lorsque les choses ne s’amélioreront plus pour moi, je devrai prendre une décision (…) “Le tennis a toujours été une grande partie de ma vie, mais j’ai réalisé que ma santé était probablement la chose la plus importante pour une existence heureuse et que j’avais probablement toujours eu peur de ce à quoi ressemblerait la vie après le tennis“.