Plus de peur que de mal finalement pour Alizé Cornet. La Française a été blanchie dans son affaire de dopage.

 

La Française, qui risquait jusqu’à deux ans de suspension après ses trois “no show” aux contrôles antidopage, a été blanchie par le tribunal indépendant de l’ITF, a annoncé mardi à l’AFP l’un de ses deux avocats : “Il a été retenu que, lors du troisième contrôle, la préleveuse n’avait pas effectué tous les efforts raisonnables pour la localiser”, a expliqué Mr. Alexis Gramblat. La balle est maintenant dans le camp de La Fédération internationale (ITF) qui a désormais 21 jours pour faire appel de cette décision.