Entraîneur de l’équipe de l’Union Bordeaux-Bègles, Christophe Urios est revenu sur la victoire de l’UBB ce samedi en Top 14.

“On a fait ce qu’on avait à faire. On savait qu’on allait être bien reçu. On savait que ce serait un match très très dur. On s’est mis en difficulté tout seul. Quand ils nous passent devant à dix minutes de la fin, il fallait du courage. On est repartis au combat. On ne s’est pas affolés. Il y a du déchet. Mais on a été fidèle à ce qu’on avait dit. A Bordeaux, je sais qu’il faut gagner et plaire. Après, tout ce qui est dit sur le jeu de mes équipes, je m’en fiche, c’est orchestré. J’ai toujours eu le souci de bien faire jouer mes équipes en fonction de la qualité du groupe que j’avais. Je sais ce que je veux faire, où je veux aller.

On a fait un beau match, collectif. On a quand même marqué quatre essais, on en a eu deux de refusés, à l’extérieur c’est plutôt pas mal. Surtout que l’on a eu affaire à une équipe jamais facile à manoeuvrer. J’ai été content de préparer cette semaine qui a été aux petits oignons. Je savais que j’étais pointé du doigt. Mais l’adversité, ça me donne une force incroyable. Bordeaux a été solide, on avance, on est sur le bon chemin, mais on n’est qu’au début du chemin”.