Joueur à Carcassonne en Pro D2, Bakary Meité a fait preuve d’un engagement solidaire incroyable en devenant agent d’entretien à l’hôpital Sainte-Périne, en pleine crise de pandémie de coronavirus. Il s’est confié à RMC Sport.

L’hôpital cherchait des gens pour pouvoir faire le ménage, parce que cette période est très dure pour eux. Il manquait du monde. Des gens refusent de venir travailler. Il y a des gens malades. Et puis il y a de gens qui ont peur, tout simplement. Venir travailler à l’hôpital, ce n’est pas quelque chose de facile” a-t-il déclaré. “Le mérite revient à mon neveu, Zakaria, qui a eu l’idée en premier. Je l’ai fait par solidarité. Envers lui, d’abord. Et envers le personnel soignant, ensuite. Ce sont des décisions qu’on prend sans vraiment réfléchir. Ça s’est fait sur un coup de tête, sans savoir dans quel hôpital, sans savoir comment, ni où. Les questions arrivent après. Au départ, j’ai accepté de le faire parce que dans ma tête, je me disais : “Si ça peut éviter aux aides-soignantes de le faire, c’est formidable