Le Français Antoine Albeau a conquis dimanche à Nouméa son 22e titre de champion du monde en windsurf, confirmant de justesse sa suprématie dans la catégorie slalom après un duel serré jusqu’au bout avec un autre Français, Cyril Moussilmani.

Pour la première fois, le podium du championnat du monde est entièrement français avec dans l’ordre Antoine Albeau (42 ans), Cyril Moussilmani (34 ans) et Pierre Mortefon (25 ans).

Deux fois vainqueur cette année, sur la Costa Brava et à Fuerteventura, en Espagne, Albeau jouait gros à Nouméa car son cadet marseillais Moussilmani le devançait de 17 petits points. Après un mano à mano depuis jeudi sur le plan d’eau de l’anse Vata, le colosse Albeau de 100 kilos et d’1,85 m a finalement refait son retard sur son rival, en terminant deuxième de l’ultime étape du championnat remportée par le Néerlandais Ben Van Der Steen. Moussilmani s’est lui classé 3e.

Antoine Albeau a commencé la planche à voile à cinq ans à l’île de Ré où il vit toujours. Il a été dix fois champion de France entre 1986 et 2001 et avec ce nouveau titre, il a été 22 fois champion du monde dans différentes disciplines de la planche à voile depuis 1994.

Chez les femmes, la Française Delphine Cousin a été couronnée championne du monde de windsurf/slalom pour la deuxième année consécutive, en remportant un nouveau succès à Nouméa. Elle devance au général sa compatriote, Valérie Ghibaudo, 2e, et la Turque Lena Erdil, 3e.

Parrain de l’évènement, le Calédonien Robert Teriitehau, retiré du circuit pro depuis une dizaine d’années, a disputé la compétition, terminant 35e sur 57.