Yannick Agnel se voit proposer une participation à la carte pour les Jeux olympiques de Rio. La Fédération française de natation (FFN) a arrêté sa liste des nageurs qualifiés pour les Jeux. Le champion olympique pourra défendre son titre sur 200 m libre s’il le souhaite… ou pas.

De dix qualifiés (six en individuel, quatre en relais), la sélection est passée à 28 pour les Jeux olympiques de Rio. Soit à peine un de moins qu’à Londres il y a quatre ans. Le président de la FFN, Francis Luyce, le directeur technique national Jacques Favre et le directeur des équipes de France Stéphane Lecat ont dévoilé la liste des qualifiés pour les JO au Brésil.

Les athlètes qui avaient échoué de peu à Montpellier dans leur quête des minima ont tout de même été sélectionnés. Y compris Frédérick Bousquet (50 m), qui avait raté les Jeux de Londres. Capitaine de l’équipe de France, Fabien Gilot a lui été repêché pour le relais 4×100 m.

Yannick Agnel a finalement été inscrit en individuel et sur le relais 4x200m. C’est à lui de décider de son programme, a expliqué Jacques Favre. La place en individuel sur 200m nage libre lui sera attribuée dès que nous aurons discuté de son projet. Jordan Pothain (ndlr : deuxième de la finale du 200 m derrière Jérémy Stravius sans qu’aucun nageur ne réalise le temps minimal requis) a choisi de disputer le 400m et non le 200m comme course complémentaire, c’est sa stratégie. Lundi, le champion olympique en titre du 200m avait annoncé qu’il était prêt à se désister de son épreuve fétiche même s’il était repêché. Le Mulhousien estime en effet qu’à l’heure actuelle le temps qu’il pense avoir réalisé à Montpellier (autour de 1:46.99) ne lui permet pas de nourrir la moindre ambition en solo à Rio. A l’inverse, le relais 4x200m, déjà en argent aux JO de Londres, a de grandes chances de prétendre à un podium.

On n’a pas lâché sur l’exigence, s’est défendu Jacques Favre. On a simplement essayé de secouer notre collectif mondial, de proposer des critères de temps peut-être insensés, de les mettre dans une zone d’inconfort. Certains ont été aspirés par ces critères, tous ont amélioré leurs temps.

En 2012, 29 athlètes avaient fait le voyage à Londres (21 sur des épreuves individuelles). Seuls trois nageurs ont été médaillés en individuel : Agnel, Florent Manaudou et Camille Muffat.
La sélection de l’équipe de France de natation

DAMES
Coralie Balmy (200 m nage libre, 400 m nage libre, 800 m nage libre)
Charlotte Bonnet ((100 m nage libre, 200 m nage libre)
Mathilde Cini (4×100 m nage libre)
Fanny Deberghes (4×100 m 4 nages)
Margaux Fabre (4×200 m nage libre)
Béryl Gastaldello (100 m nage libre, 100 m papillon)
Lara Grangeon (200 m papillon, 200 m 4 nages, 400 m 4 nages)
Cloé Hache (4×200 m nage libre)
Mélanie Henique (50 m nage libre)
Fantine Lesaffre (200 m 4 nages, 400 m 4 nages)
Anna Santamans (50 m nage libre)
Marie Wattel (100 m papillon)

MESSIEURS
Yannick Agnel ((200 m nage libre, 4×200 m nage libre)
Lorys Bourelly (4×200 m nage libre)
Frédérick Bousquet (50 m nage libre)
Theo Bussiere (4×100 m 4 nages)
Jordan Coelho (200 m papillon)
Nicolas d’Oriano (1500 m nage libre)
Fabien Gilot (4×100 m nage libre)
Damien Joly (1500 m nage libre)
Camille Lacourt (100 m dos)
Grégory Mallet (4×200 m nage libre)
Florent Manaudou (50 m nage libre, 4×100 m nage libre)
Mehdy Metella (100 m papillon, 4×100 m nage libre)
William Meynard (4×200 m nage libre)
Clément Mignon (100 m nage libre, 4×100 m nage libre)
Jordan Pothain (200 m nage libre, 400 m nage libre, 4×200 m nage libre)
Jérémy Stravius (100 m nage libre, 200 m nage libre, 100 m
papillon, 4×100 m nage libre, 4×200 m nage libre)