Ce lundi, au lendemain de la mort du pilote Paulo Gonçalves sur la 7ème étape du Rallye Dakar en Arabie Saoudite, la course moto de la compétition a été annulée. Toby Price vainqueur l’an dernier en moto, a assuré que, tous les jours “nous savons que nous risquons notre vie“.

 Le pilote de KTM a été le premier témoin de l’accident. C’est d’ailleurs lui qui a donné la première alerte. “C’était une piste rapide sur un plateau largement ouvert, les gaz à fond. Juste à la dernière minute, l’alarme du GPS a sonné, j’ai levé la tête, j’ai vu une tache noire au loin. Ce n’est jamais une bonne chose, car nous roulions à très vive allure à cet endroit-là. Je suis arrivé et j’ai vu Paulo au sol. J’ai compris tout de suite que c’était sérieux. Nous avons essayé de faire tout ce que nous pouvions pour essayer de le faire répondre. Nous avons appelé les hélicoptères et la direction de course aussi vite que possible. J’ai essayé de le mettre sur le côté, car son dos avait sans doute souffert compte tenu de sa position. Nous avons continué à appeler les secours, on nous a dit que l’hélicoptère arrivait. Nous avons continué de vérifier ses organes vitaux. Malheureusement, nous n’avons pas obtenu de réaction.” a-t-il déclaré. Malgré la violence de la scène, Toby Price ne remet pas en cause sa participation, ni sa passion pour la moto. “Ce n’était pas qu’hier. Tous les jours, quand nous montons sur nos motos, nous savons que nous risquons notre vie. Mais vous ne trouverez personne dans le bivouac pour vous dire qu’il arrêtera la course. C’est notre passion. Et c’était la même chose pour Paulo, il courait depuis de nombreuses années dans le Dakar, il adorait l’événement, il adorait le sport. Tout le monde avait beaucoup de respect pour lui, il était toujours souriant, toujours heureux dans le bivouac. Nous connaissons les risques que nous courons, nous espérons juste et prions pour que rien ne nous arrive.”