Le Français Mélonin Noumonvi a décroché presque 32 ans le premier titre mondial de sa carrière en lutte gréco-romaine, vendredi à Tachkent (Ouzbékistan).

19 ans que la France courait après ce titre, et la dernière victoire dans la discipline, signée Yvon Riemer ! Mélonin Noumonvi n’a pas caché sa joie, vendredi à Tachkent, après sa victoire en finale devant l’Azerbaijanais Saman Tehmasebi (3-0). Une victoire d’autant plus belle que le Français avait subi une légère blessure en quart de finale.

Après quatre médailles de bronze aux championnats d’Europe (2006, 2007, 2010 et 2013) et l’argent mondial en 2009, Noumonvi décroche enfin l’or. Il ne reste plus au Français qu’à grimper sur un podium olymique pour que son palmarès soit complet. Il s’est classé deux fois cinquièmes en trois participations, à Pékin en 2008 et à Londres en 2012.

Après les JO de Londres, Noumonvi avait d’ailleurs tenter de monter en 98 kg avant de revenir à sa catégorie de prédilection, celle des 84 kg. Un aller-retour qui lui aura été pour le moins profitable, au prix d’un régime très contraignant.