Oscar Pistorius, qui doit connaître ce mardi sa peine pour avoir tué en 2013 sa petite amie Reeva Steenkamp, est arrivé au tribunal de Pretoria, près d’une demi-heure avant l’ouverture de l’audience. Le visage fermé, vêtu de son habituel costume noir, l’ancien champion paralympique a traversé une haie de journalistes. Il saura dans quelques heures s’il est condamné à une peine de prison ou à une peine de substitution, comme l’a demandé son avocat.

En arrivant dans la salle du tribunal, Oscar Pistorius semblait nerveux et agité. Après avoir brièvement échangé avec ses avocats, il a embrassé longuement son père Henke.

Un peu plus tôt, les parents de la victime Barry and June Steenkamp étaient arrivés en se tenant par les bras. Ils ont pris la place au premier rang de la salle d’audience qu’ils ont occupé tout au long des presque huit mois de procès.

La juge Thokozile Masipa, qui a retenu contre le jeune homme de 27 ans l’accusation d’homicide involontaire, suivra-t-elle l’accusation, qui réclame 10 ans de prison, ou la défense, qui plaide pour une peine de substitution, sous forme d’un travail d’intérêt général? Durant la dernière semaine d’audience, du 13 au 17 octobre, elle n’a comme à son habitude rien laissé paraître de ses intentions.