L’Euro de handball, ça commence demain en Scandinavie. Et l’objectif pour les Bleus est de ramener un titre à la maison, eux qui en sont privés depuis trois ans.

Et pour nos Français, l’aventure commence ce vendredi, à 18h15 en Norvège, par un premier match face au Portugal. Si cet adversaire semble à sa portée, l’affaire sera loin d’être facile par la suite. En effet, l’équipe de France de handball (2 titres olympiques, 3 européens et 4 Mondiaux entre 2006 et 2017) devra affronter les trois grands favoris de la compétition dans le dernier carré, à savoir : la Norvège (dimanche) puis la Suède, et le Danemark.

Tournoi à double enjeu

Et au delà du titre européen, la compétition offre la possibilité aux Français de se qualifier pour les Jeux Olympiques de Tokyo en cas de sacre, ou de défaite en finale contre les Danois (qui eux sont déjà qualifiés depuis leur sacre mondial l’an passé). Néanmoins, si les Français ne décrochent pas leur ticket pour les JO lors de ce tournoi, ils pourront y parvenir lors du Tournoi de qualification olympique en avril prochain. “Les Jeux sont dans un coin de notre tête, c’est normal. Mais aujourd’hui, on n’est pas champions du monde, on n’est pas champions d’Europe, on se doit d’aller chercher le meilleur résultat possible. C’est l’héritage de nos aînés. On est l’équipe de France“, a déclaré Nedim Remili. 

Un effectif à la hauteur

Sur le papier, en terme d’effectif, je suis persuadé qu’on a les moyens de gagner de nouveau. Cela dit, ça fait deux ou trois ans qu’on est en reconstruction; on devrait avoir mis les murs et ne pas être loin des finitions. Les demi-finales, c’est bien, mais à chaque fois on s’est fait marcher dessus (par l’Espagne en 2018 et par le Danemark en 2019). Ça montre ce qui nous reste à bosser“, a continué Remili. Et pour présenter le meilleur effectif possible, Didier Dinart a fait appel à de grosses têtes, à savoir Nikola Karabatic, Luc Abalo ou encore Michaël Guigou, ainsi qu’à des jeunes comme Romain Lagarde ou Ludovic Fabregas.

L’Euro en bref

La 14ème édition, qui se déroule du 9 au 26 janvier en Autriche, Norvège et Suède, réunira 26 équipes. La France évoluera dans le groupe D, aux côtés de la Norvège, le Portugal et la Bosnie-Herzégovine.

Les matchs seront à suivre sur les groupes TF1 et BeIn Sports. TF1 diffusera 3 matchs des Bleus en phase de poule, ainsi que la demi-finale si la France se qualifie, tout comme la finale. De son côté, BeIn Sports proposera l’intégralité de la compétition.

Programme des Bleus

TOUR PRELIMINAIRE
Groupe A (à Graz en Autriche)
Croatie
Biélorussie
Monténégro
Serbie

Jeudi 9 janvier
18h15 : Croatie – Monténégro
20h30 : Biélorussie – Serbie

Samedi 11 janvier
16h00 : Monténégro – Serbie
18h15 : Croatie – Biélorussie

Lundi 13 janvier
18h15 : Serbie – Croatie
20h30 : Monténégro – Biélorussie

Groupe B (à Vienne en Autriche)
République tchèque
Macédoine du Nord
Autriche
Ukraine

Vendredi 10 janvier
18h15 : République tchèque – Autriche
20h30 : Macédoine du Nord – Ukraine

Dimanche 12 janvier
16h00 : Autriche – Ukraine
18h15 : République tchèque – Macédoine du Nord

Mardi 14 janvier
18h15 : Ukraine – République tchèque
20h30 : Autriche – Macédoine du Nord

Groupe C (à Trondheim à Norvège)
Espagne
Allemagne
Lettonie
Pays-Bas

Jeudi 9 janvier
18h15 : Espagne – Lettonie
20h30 : Allemagne – Pays-Bas

Samedi 11 janvier
16h00 : Lettonie – Pays-Bas
18h15 : Espagne – Allemagne

Lundi 13 janvier
18h15 : Pays-Bas – Espagne
20h30 : Lettonie – Allemagne

Groupe D (à Trondheim à Norvège)
France
Norvège
Portugal
Bosnie-Herzégovine

Vendredi 10 janvier
18h15 : France – Portugal
20h30 : Norvège – Bosnie-Herzégovine

Dimanche 12 janvier
16h00 : Portugal – Bosnie-Herzégovine
18h15 : France – Norvège

Mardi 14 janvier
18h15 : Bosnie-Herzégovine – France
20h30 : Portugal – Norvège

Groupe E (à Malmö en Suède)
Danemark
Hongrie
Islande
Russie

Samedi 11 janvier
16h00 : Danemark – Islande
18h15 : Hongrie – Russie

Lundi 13 janvier
18h15 : Islande – Russie
20h30 : Danemark – Hongrie

Mercredi 15 janvier
18h15 : Russie – Danemark
20h30 : Islande – Hongrie

Groupe F (à Göteborg en Suède)
Suède
Slovénie
Suisse
Pologne

Vendredi 10 janvier
18h15 : Suède – Suisse
20h30 : Slovénie – Pologne

Dimanche 12 janvier
16h00 : Suisse – Pologne
18h15 : Suède – Slovénie

Mardi 14 janvier
18h15 : Pologne – Suède
20h30 : Suisse – Slovénie