Après l’avoir frôlé à plusieurs reprises, Dustin Johnson a enfin remporté le premier titre du Grand Chelem de sa carrière, dimanche, en terminant premier de l’US Open 2016, dimanche.

Finalement Dustin Johnson l’a fait. Avec un total de -4 sur le parcours d’Oakmont en Pennsylvanie, l’Américain a mis fin à plusieurs années de malédiction qui l’avait vu enchaîner les places d’honneur en Grand Chelem (2e places lors du British Open 2011 et de l’US Open 2015). C’est le 10e titre que le gendre de la légende du hockey Wayne Gretzky remporte dans sa carrière et c’est évidemment le plus prestigieux.

Numéro 6 mondial avant de s’imposer lors de cet US Open, Dustin Johnson a devancé de trois coups les Américains Jim Furyk et Scott Piercy, et l’Irlandais Shane Lowry, leader en début de journée, 2e ex aequo (279).

Durant ce tournoi, les favoris n’ont jamais réussi à se mettre en position de remporter la victoire, à l’image de Jordan Spieth, tenant du titre, qui a terminé à la 37e place avec un score décevant de 287. Le numéro 1 mondial Jason Day a pour sa part terminé 8e, avec un total de 282.