Le champion du monde 1997 ne mâche pas ses mots. Selon lui, la gestion de Ferrari avec Leclerc cette saison n’a pas été bonne, et a même engendré l’effondrement de l’écurie. Car pour Jacques Villeneuve, il aurait fallu être plus cash avec le Monégasque.

La rivalité entre les deux pilotes Vettel/Leclerc a clairement fait débat cette saison. Si au classement générale des pilotes Leclerc termine 4ème, devant son coéquipier, les stratégies de Ferrari n’ont pas toujours été comprises par le Monégasque. Et malgré le fait que ce soit sa première année à la Scuderia, Charles Leclerc s’est de suite imposé comme un rival pour son coéquipier. “Ferrari s’est effondré cette année. Beaucoup dépend de vos deux pilotes et l’alchimie au sein de l’écurie n’était juste pas en équilibre (…) Ferrari n’a jamais dit à Leclerc : ‘Écoute, c’est ta première année avec nous, ta seconde en F1. Relax, apprends de Vettel’. Ensuite l’équipe aurait plus avancé qu’actuellement. Au lieu de ça, dès la première course, Leclerc a eu l’approche ‘Je vais montrer que je suis le patron et que Vettel c’est le passé, je suis le futur’. Et il y a eu une croyance grandissante parmi les fans que Leclerc arrivait pour [les] sauver et les médias ont suivi” a déclaré Jacques Villeneuve, sur le site néerlandais Formule1.nl. “Je pense que ça a fait mal à Vettel. [C’était] une situation similaire avec Ricciardo à l’époque chez Red Bull. Ça n’a pas aidé Vettel. Mais Leclerc n’était simplement pas prêt pour ce rôle. Cette année il a piloté pour des pole positions et parfois des victoires, mais pas pour le championnat. Donc la situation entière a fait du mal à Ferrari. Je ne sais pas ce que Mattia Binotto pouvait faire. Je ne connais pas les accords. À l’époque d’Irvine et Barrichello, c’était simplement établi depuis le départ.