La Scuderia Ferrari a vécu une année 2019 compliquée. Hormis l’éclosion et la belle fin de saison de Charles Leclerc, l’écurie italienne doit oublier cette année et se concentrer sur 2020. C’est en tout cas, l’avis de son directeur Mattia Binotto.

Au moment de faire son bilan de fin d’années. Mattia Binotto a expliqué que l’équipe devait vite réagir lors de la prochaine saison. “Team Principal”, le PDG de l’équipe Louis Camilleri n’est pas satisfait de la saison et espère une vraie réaction. “On doit progresser à 360 degrés en 2020. Nous ne sommes pas face à un seul défi mais à plusieurs, comme la performance de notre monoplace, sa fiabilité, la stratégie, les pilotes. 2019 a été une saison mitigée et nous n’avons pas été à la hauteur de nos ambitions” (2e au classement des constructeurs à 235 points de Mercedes, 4e et 5e chez les pilotes). Nous avons les talents et le leadership qu’il nous faut. Il nous a fallu peut-être quatre ou cinq courses pour comprendre que notre voiture n’était pas la plus rapide. Que cela prenne trop de temps a été notre première faiblesse. Nous avons substantiellement réduit l’écart mais il existe toujours et c’est un point sur lequel travailler pour l’an prochain”, explique Camilleri.

Une toute nouvelle monoplace pour 2020

Pour 2020, “le concept (de la future Ferrari) a été défini. Nous visons plus d’appuis aérodynamiques” et “nous avons changé pas mal de choses au niveau du moteur”, fait savoir Binotto qui précise aussi que la voiture sera présentée le 11 février prochain à Barcelone.