Vainqueur dimanche lors du Grand Prix d’Espagne, Lewis Hamilton a remporté la deuxième course de sa saison. Le pilote de chez Mercedes a devancé son coéquipier Finlandais, Valtteri Bottas. Il revient sur sa course qui n’était, malgré tout pas parfaite.

 

Comment vous sentez-vous après cette deuxième victoire consécutive, suivant un début de saison frustrant ?

“Je suis vraiment, vraiment heureux! Je n’avais aucune idée de la façon dont la course allait se dérouler. Nous avons bien réussi en qualifications, mais les températures n’arrêtaient pas de monter et descendre aujourd’hui (dimanche), les nuages arrivaient et nous ne savions pas s’il allait pleuvoir ou non… J’ai pris un bon départ et, après cela, les autres n’ont pas eu le rythme pour me suivre. Je m’éloignais de presque une seconde par tour, je me disais : oui, continuons comme ça ! et ça a duré jusqu’à la fin de la course. Aujourd’hui, j’ai enfin senti la synergie (avec la voiture) qui manquait depuis le début de l’année. J’ai gagné comme je le voulais et quand j’ai passé la ligne, j’étais heureux d’avoir fait ce que j’avais prévu.”

Pensez-vous qu’il s’agisse d’un tournant dans votre saison ?

“Il est un peu tôt pour le dire, mais j’espère que cela fait partie d’un tournant. Course après course, nous comprenons mieux les pneus, ce qui est un peu compliqué pour tout le monde d’ailleurs… Mais au prochain Grand Prix, nous pourrions tout aussi bien lutter à nouveau pour que nos pneus fonctionnent et n’être nulle part. Après cinq courses, nous avons une bien meilleure compréhension de la voiture, de ce que nous devons faire pour qu’elle fonctionne, mais nous avons encore beaucoup à apprendre et d’améliorations à apporter. Nous avons encore besoin de gagner en performance tout au long de l’année. C’est ce sur quoi nous allons travailler.”

Mercedes signe son premier doublé de la saison. L’équipe a-t-elle retrouvé son niveau ? 

“C’est un très bon résultat pour l’équipe. Tout le monde a travaillé si dur pour comprendre les pneus et le fonctionnement de la voiture… L’arrêt au stand et la stratégie ont été excellents. Nous allons à Monaco (prochain GP de la saison le 27 mai) sur une bonne note, mais nous savons que nous avons  encore beaucoup de travail à faire. Il est très important de continuer à travailler aussi dur que nous l’avons fait durant cette première partie de saison. C’est à partir de maintenant que nous commençons à mettre la pression.”

Propos recueillis en conférence de presse.